Régimes politiques

A la fin du 18e siècle et au début du 19e siècle, une série de révolutions s'opèrent en Valais et marquent un profond tournant dans l'histoire du canton.

De 1798 à 1815, sept régimes politiques se succèdent :
- Avant 1798 : République des Sept Dizains, le Valais est divisé en deux, le pays souverain (de Conches à Sion) et le pays sujet (Bas-Valais).
- Janvier à avril 1798 : République valaisanne. l'indépendance du Bas-Valais est proclamée.
- Avril 1798 à novembre 1801 : le Valais est un canton de la République helvétique.
- Novembre 1801 à août 1802 : le Valais est occupé militairement par le général français Turreau.
- Août 1802 à 1810 : le Valais est une république indépendante.
- 1810  à 1813 : le Valais devient le département du Simplon, rattaché à l'Empire français.
- 1813 à 1815 : régime transitoire mis en place et contrôlé par l'armée autrichienne
- Après 1815 : République et canton du Valais, le Valais devient le 20e canton de la Confédération suisse. Le canton est divisé en 13 dizains.

Vie et économie

Le Valais traverse une période de marasme. L'agriculture suffit à peine à subvenir aux besoins de la population. La plaine du Rhône, marécageuse est en grande partie impropre à la culture et source de malaria.
Le canton importe trois fois plus de marchandises qu'il n'en exporte. L'achat du sel représente près du quart des dépenses de l'Etat.

Quelques petites entreprises commencent toutefois à se développer à partir des matières premières locales: mines de fer, forges, papeteries, imprimeries, verreries, poudreries, tanneries, ateliers de métaux, industrie du tabac, ... mais les transformations économiques sont lentes.

Beaucoup de salariés ne peuvent subvenir à leurs besoins et à chaque montée des prix une nouvelle partie de la population tombe à la charge de l'assistance publique. Les mendiants pullulent et le nombre de délits de justice ne cesse de croître.
Une grande famine sévit en 1816-1817.

Beaucoup de Valaisans s'expatrient au service des princes européens ou au Brésil, se joignant notamment aux Fribourgeois de Nova Friburgo.

Vouvry n'est pas épargné par les calamités. En 1804 la grêle ravage la commune, des grêlons atteignant même la taille d'une pêche. En 1805 le village est complètement détruit par un incendie. En 1820 le Rhône innonde toute la plaine.

Sources diverses
Médiathèque Valais

Création site web Infoteam